PISCINISTE A NIORT 79

Pour pouvoir profiter d’une eau saine et claire où il fait se baigner, le système de filtration de piscine est primordial, voire indispensable. En effet, une eau non filtrée et donc stagnante devient vite un bouillon de culture avec toutes les impuretés et pollutions qui s’y accumulent. Dès l’installation de votre piscine, il est donc utile d’avoir toutes les cartes en main pour choisir le système de filtration le plus adapté.

1 – Les différents systèmes de filtration de piscine

Il en existe trois grands types pour les piscines enterrées tandis que le système de filtration à chaussette sera plus réservé pour les piscines hors-sol.

Le filtre à sable : en forme de cuve, ce système de filtration de piscine est rempli de deux couches de silice de granulométrie différente. La filtration est de l’ordre de 30 à 40 microns. Les grains de sable peuvent être remplacés par d’autres éléments filtrants tels que la zéolite, une poudre minérale de pierres volcaniques, ou des billes de verre recyclé poli.

Le filtre à cartouche : plutôt réservé aux petites piscines, il est composé de cartouches amovibles de papier ou d’un matériau synthétique. Peu encombrant, il présente une filtration de l’ordre de 15 à 20 microns et d’une entretien simple. Il devra être changé souvent.

Le filtre à diatomées : ce système de filtration de piscine est constitué d’une cuve cylindrique remplie d’une roche fossile, plus fine que le sable, qui se dépose sur une membrane lorsque la filtration fonctionne. La qualité de filtration va de 3 à 5 microns, voire un micron pour les meilleurs systèmes à diatomées. Son coût d’investissement et d’exploitation est supérieur aux autres systèmes.

Le filtre à chaussette est réservé aux piscines hors-sol, à usage intermittent. Sa filtration est faible.

3 – Quel matériau utiliser pour un filtre à sable ?

Le système de filtration à sable est assurément le plus répandu, mais aussi le plus intéressant en matière de rapport qualité/prix. On peut toutefois remplacer le sable par d’autres éléments filtrants. Avantages et inconvénients des trois matériaux : 

Le sable est le plus économique et le plus facile à nettoyer. Toutefois, il a tendance à durcir avec le temps et donc de colmater le filtre.

La zéolite bénéficie d’une capacité de filtration supérieure à celle du sable avec un entretien équivalent, avec un risque réduit de colmatage. Elle présente toutefois un coût plus important mais le système de filtration ne nécessite aucun changement pour passer du sable à la zéolite.

Les billes de verre augmentent encore la qualité de filtration avec un entretien moindre puisque les billes de verre ne forment pas de couche superficielle. Le nettoyage est donc simplifié, moins chronophage et plus économique.

Découvrez nos accessoires