Alarme de piscine

Que vous ayez une piscine enterrée, semi-enterrée ou hors-sol, vous devez impérativement vous équiper d’une alarme pour garantir la sécurité de votre foyer, et ce, d’autant plus si vous avez des enfants en bas âges. Alarme immergée ou alarme à infrarouges ? Il existe plusieurs types d’alarmes, permettant de prévenir les risques de noyade. N’optez donc pas pour un modèle bas de gamme, mais privilégiez au contraire la qualité du mécanisme, afin de vous garantir un dispositif sécuritaire.

1- Les différents types d’alarmes : périphérique ou immergée

Une alarme n’est pas suffisante pour vous garantir la sécurité de votre foyer. Elle doit compléter d’autres dispositifs de sécurité, afin de prévenir tout accident.

Si vous avez une barrière de protection, une alarme périphérique vous garantira la protection du contour de votre piscine et vous préviendra si une personne s’approche de la piscine.

Si votre piscine est facile d’accès, que votre maison est assez éloignée et que vous ne pouvez pas intervenir rapidement lorsqu’il y a un problème, optez pour une alarme périmétrique ou une alarme d’immersion.

Mais si vos enfants sont adolescents et ne risquent point de se noyer, une alarme immergée pourrait suffire. En cas d’animaux domestiques, ce dispositif est également adapté.

2- La norme à respecter (Norme NF P90-307)

Les foyers ayant des piscines privées doivent obligatoirement les équiper de dispositifs de sécurité. Un des systèmes les plus utilisés et les plus fiables est l’alarme. Installée aux abords de la piscine ou immergée, l’alarme prévient les parents de chaque mouvement grâce à une sirène qui se déclenche si une personne tombe dans l’eau. Ce système est également plus que recommandé dans les piscines publiques.

Cette alarme de piscine doit être conforme à la norme NF P90-307, une norme obligatoire, depuis la loi du 1e Janvier 2006, qui présente un cahier des charges précis à respecter :

avoir une certaine puissance sonore afin d’être entendue même à l’intérieur de votre maison ; fonctionner jour et nuit, et ce, même en cas d’intempéries ou de grosse chaleur ; être automatique et se réactiver après les moments de baignades ; ne pas être accessibles aux enfants ; prévenir les propriétaires en cas de problèmes techniques.

Découvrez tous nos conseils sécurité